You are currently viewing Les agents exécutifs intérimaires sont enfin connus pour 141 communes du pays

Les agents exécutifs intérimaires sont enfin connus pour 141 communes du pays

Depuis le début du mois de juin le débat autour de la fin du mandat des maires faisait la une dans l’actualité politique en Haïti. Plusieurs acteurs de la scène politique s’y intéressaient grandement. Si pour certains, seul un élus devrait remplacer un élus, pour d’autres le président peut trancher une fois que le mandat touche à sa fin. Ce mercredi 8 juillet 2020, les arrêtés présidentiels nommant les nouvelles commissions municipales ont donné une autre tournure aux débats. Les nouveaux maires sont enfin connus.

Sans surprise, les arrêtés présidentiels nommant les nouveaux titulaires des conseils municipaux sont publiés dans le journal officiel de la république. La spéculation autour des noms des personnes qui devraient trouver l’aval du pouvoir exécutif est automatiquement close. Et pour dire vrai, l’annonce est pour le moins choquante lorsque l’on constate à première vue que certains noms n’y figurent pas.

Le débat n’est pas clos en effet. Mais il prend une autre tournure. La décision en date du 8 juillet 2020 a officialisé le nom des nouveaux édiles devant gérer les collectivités territoriales en question. Cette décision du pouvoir exécutif est un moyen de compenser, entre autres, le retard  des élections locales. C’est pour la deuxième fois de suite que le pouvoir du Parti Haïtien Tèt Kale (PHTK) prend une telle décision. Mais cette fois, au lieu d’agent exécutif intérimaire, on parle de commissions municipales.

Comme l’avait annoncé le Ministre de l’Intérieur et des Collectivités territoriales, certains  maires qui ont voulu gardé leurs postes sont restés en fonctions. Mais cela n’exclue pas des changements inattendus, cependant.

Hormis le remplacement des maires démissionnaires au cours de la fin du mois de juin, il y a pas mal de changement au sein des autres conseils.

Il est important de noter que ces nouveaux édiles briguent leurs postes au sien de l’exécutif local dans un contexte socio-politique très difficile. Covid-19, élections, hygiène publique locale, développement local et décentralisation sont parmi d’autres, tant de sujets d’actualité  qui les attendent. Il importe qu’ils soient à même de prendre la mesure de la crise et agir dans le sens de l’intérêt public.

Partager cet article

Laisser un commentaire